Haberler

 
L’avenir des parapentistes stambouliotes est à Yeniköy - TEYAK - L’avenir ,Yeniköy ,Sanlı Fidan ,

L’avenir des parapentistes stambouliotes est à Yeniköy

« L ‘avenir est dans le ciel » peut-on lire à Tekirdağ Yamaç Paraşüt Kulübü, centre de parapente ouvert l’an dernier dans le petit village de Yeniköy par Sadri Özel et son associé Sanlı Fidan. Nous les avons rencontrés pour en savoir plus.

Le centre de parapente se situe à Yeniköy, étape obligatoire sur la route d’Uçmakdere, village grec antique. Yeniköy est un petit village d’altitude de trente habitants, difficile d’accès mais à la vue imprenable. Les gens viennent pique-niquer ici d’Istanbul, à côté de l’unique café, celui du club de parapente, qui réunit les doyens du village autour du thé quotidien. Les amateurs de grand air profitent d’un lieu simple, qui accueille principalement les visiteurs d’un jour en quête de randonnée ou d’aventure aérienne dans le centre ouvert il y a un an. Originellement une maison rum de l’époque byzantine, il a été transformé en église, puis en école, avant de se voir attribuer sa dernière fonction de centre de parapente.

Il est possible de vous lancer si vous pesez entre 35 et 110 kilos, et il n’y a aucune restriction d’âge ! Pour 80 TL (environs 35 euro) il vous est possible de vous offrir un saut que vous n’oublierez pas (consultez leur site internet www.teyak.com, créé par Ferit Can).

Le lieu est aménagé pour pouvoir accueillir des groupes allant jusqu’à 40 personnes et organise donc des sorties scolaires. Au programme de celles-ci : repas sur les tables de pique-nique, enseignement théorique préliminaire et… décollage ! Comme le dit la maxime gravée sur le mémorial d’Atatürk dans le village, « l’avenir est dans le ciel » ( İstikbal Göklerdedir ) et j’ai eu la chance de faire le grand saut, accompagnée d’un moniteur du centre pour cet extraordinaire baptême de l’air. La vue sur les montagnes qui plongent dans la mer turquoise et, au loin, l’île de Marmara, est à couper le souffle. On en oublie l’harnachement de sécurité et même le moniteur, à qui l’on est attaché par plusieurs mousquetons. Les conditions étaient optimales, le vent entre zero et 20 Km/h et de face, le temps dégagé, et nous nous sommes élancés après une course d’une vingtaine de mètres. Au moment de quitter le sol, une impression incroyable de suspension commence et le vol, qui dure entre dix et vingt minutes, est une expérience unique et impressionnante riche en émotions ! Mais plus efficace qu’un long discours, il vous appartient de tenter l’expérience par vous-même !

* Astrid Robert

 

Etiketler : L’avenir ,Yeniköy ,Sanlı Fidan ,